Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Balade 2017
Dim 11 Juin - 22:36 par Artio's Wir

» Balade grand public à Berdorf
Dim 11 Juin - 15:40 par Artio's Wir

» week-end arduena
Dim 11 Juin - 15:34 par Artio's Wir

» Solstice chêne d'Or
Jeu 8 Juin - 22:14 par Artio's Wir

» Qu’est l’art ?
Dim 23 Avr - 8:48 par Artio's Wir

» Une journée aux Exstersteine
Jeu 20 Avr - 23:09 par Eluetia

» Festival celtique hotton
Dim 9 Avr - 12:57 par Artio's Wir

» festival légendes ardennes françaises
Dim 9 Avr - 12:52 par Artio's Wir

» Trolls et légendes
Dim 9 Avr - 12:49 par Artio's Wir

Juin 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


NOS VALEURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NOS VALEURS

Message  Artio's Wir le Ven 4 Mar - 13:15

Les valeurs dans lesquelles notre groupe aimerait évoluer sont principalement les suivantes.
Confiance – Responsabilité – Respect – Entraide - Démocratie et compétence - Non jugement – Nature (CRREDNN)
A noter que credenn signifie « croyance » et est à l’origine du mot « credo » : croire.
Notre groupe désire évoluer dans une attitude ouverte et respectueuse d’autrui, où chacun pourrait s’épanouir en toute sincérité et partager ses connaissances et croyances en toute convivialité. Notre principale source d’inspiration est la nature toute entière, nous poussant à nous relier avec l’état d’être dans une recherche vraie et courageuse. Nous rejetons tout système élitiste au profit d’un idéal de cogestion fraternel, basé sur la responsabilité, la compétence et la confiance.


Dernière édition par Artio's Wir le Ven 24 Mar - 13:37, édité 1 fois
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Le non jugement et l’esprit d’ouverture

Message  Artio's Wir le Mer 9 Mar - 21:51

L’un ne va pas sans l’autre. Les celtes étaient connus comme des gens ouverts sur le monde. Cette capacité d’adaptation et cette curiosité ont conditionné l’évolution du monde occidental dans ses progrès, mais également dans ses erreurs. En effet, il est toujours difficile de discerner ce qui à long terme influencera positivement notre place dans notre environnement général, et ce à tous niveaux. Pour développer notre capacité à appréhender l’inconnu, il est nécessaire de le regarder sans filtres (ces filtres sont le résultat de nos conditionnements personnels, culturels et sociaux, lesquels nous empêchent d’appréhender notre relationnel de manière neuve et neutre). Débarrassés de ces filtres, nous améliorons notre discernement et notre capacité à faire le meilleur choix, en fonction de chaque situation différente, au lieu de se laisser influencer par des valeurs réductrices. Autrement dit, c’est pouvoir tirer la substance du mieux pour soi, pour autrui, et pour l’ensemble des êtres et des choses en interaction. Avoir une référence spirituelle permet, dès lors, de se situer plus facilement parmi les lois naturelles, et de discerner avec plus de justesse l'harmonie de nos choix par rapport à l'ordre naturel dans lequel ils s'inscrivent. De cette manière, nous pouvons mieux nous « inclure » lors de tout apport, dans cet ensemble existentiel, car c’est le but de tout être qui a conscience de sa place dans la nature et dans l'univers. Le système de références qu’utilise le jugement est souvent construit sur une vision erronée de la vie. L’ouverture, elle, passe par l’observation neutre de la vie et contrebalance nos tendances interprétatives. Elle nous permet d’ouvrir notre champ de compréhension de l’existence. L’univers druidique utilise cette capacité à appréhender les sujets de réflexion de manière ouverte, pour avoir la meilleure réponse possible à des problématiques diverses. Notamment, elle permet d’améliorer ses relations humaines par l’écoute. Ainsi elle amène à des échanges harmonieux, améliorant le « vivre ensemble ».

avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

La convivialité et le respect

Message  Artio's Wir le Dim 27 Mar - 9:36


Nous remarquons que nous sommes une part du multiple dans ses nombres, ses formes, et ses natures. En acceptant cela, nous ne pouvons qu’accepter la diversité des réalités et développer notre capacité au respect, l’acceptation des réalités. En accueillant cela, nous vivons « avec l'autre » comme des convives à la table de Vie. C’est notre amour manifeste pour la vie, que nous appelons la « convivialité ». La convivialité est joie, tendresse, don et réception, dans la mesure du possible.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

L’amitié et l’entraide

Message  Artio's Wir le Dim 10 Avr - 22:24

En aimant « ce qui n’est pas soi », nous développons une relation amicale. Le soin que nous mettons à entretenir cette relation nécessite une forme d’entraide, qui est la base de toute expérience relationnelle. Autrement dit, les échanges relationnels équilibrés créent un va et vient de dons et de bienveillances, qui aident à entretenir notre marche évolutive sur le chemin de la Vie. Sans cette dynamique, la Vie s’arrête intrinsèquement. C’est la base de la société humaine première, inscrite dans l’ensemble de toutes les formes d’existence, en cercles concentriques. C’est le « clan » (pur ou glandée en gaulois). Aujourd’hui, nous vivons un druidisme clanique dont la parenté s'appuie sur la pureté d’intention. C'est une communauté fraternelle de sens. Nous sommes tous des fruits tombés du même arbre, destinés à devenir des arbres générateurs de vie, reliés les uns aux autres par nos racines.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

La responsabilité et l’autogestion

Message  Artio's Wir le Dim 10 Avr - 22:32

Si nous faisons partie d’un grand tout, il n’en est pas moins vrai que nous croissons chacun dans un terreau individuel. Même si chaque arbre se fond dans la nature de la forêt, celle-ci n’existe pas sans la particularité de chaque arbre, qui joue un rôle diversifié dans ce grand ensemble. Nous co-vivons « avec » le reste de l’univers, mais même si nous tétons à la source de la Vie, les vies sont une à une constituantes et porteuses de la réalité manifestée. Nous co-agissons de concert dans l’impulsion dynamique de l’existence. Nous sommes chacun aux commandes de notre destin, et nos actes conditionnent chaque direction qu’il peut prendre. Et chaque choix induit une notion de responsabilité. C’est bien cette direction que nous avons choisie, pertinemment ou non. Le chemin que nous sommes amenés à emprunter varie et varie encore en fonction au gré de nos compréhensions. Cette « gestion » permet d’orienter consciemment le voyage. Le non-choix ou le refus donne toujours lieu à l’immobilité, autrement dit l’arrêt de l’impulsion de Vie. Nous nous devons donc, en toute conscience et responsabilité, de prendre la barre de nos existences à bras-le-corps, dans une attitude de respect de tolérance, et ce quoi qu'il advienne.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

confiance et courage

Message  Artio's Wir le Jeu 12 Mai - 13:26

Notre société moderne ne nous encourage pas à l'autonomie, ni à l'initiative.
L'exercice du courage et de la liberté était, par la force des choses, plus courant dans notre passé lointain, et nous pouvons et devrions en prendre exemple. Les Celtes, comme d'autres peuples antiques, possédaient ces qualités que l'on pouvait encore reconnaître dans nos campagnes il n'y a pas si longtemps. Malgré les dérives que peut provoquer l'ignorance, une forme de « sagesse » populaire nous montre notre vraie nature, qui est celle de femmes et d'hommes enthousiastes, hardis, confiants, et capables de franchir des obstacles par le seul pouvoir de leur foi ou de leur volonté. Mais cette volonté, on tente désormais de nous l'annihiler, en déguisant la course au pouvoir individuel et à la possession sous le masque du bien commun. Or le pouvoir et la possession s'accompagnent toujours d'une privation. On fabrique des personnalités influençables et faibles, dénaturées, plus aisées à manipuler dans le sens exigé par des objectifs économiques toujours plus effrénés.
Nous ne militons pas pour des idéaux politiques ou financiers, mais nous prônons une forme de coopération responsable, où chacun exerce sa souveraineté individuelle tout en veillant au bien de la communauté et à l'harmonie avec la nature. Cela demande une forte confiance en la Vie et une grosse dose de courage. Et si le courage était de nature essentielle, à l’image de la force de vie ? Laissez donc reposer nos villes 50 ans et vous verrez la vie s’insinuer à travers chacune de ses failles, avec toute sa puissance fondamentale.
Quand discernement et confiance en l’être se rejoignent, on est sur la Voie que le druidisme tente d’atteindre.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Démocratie profonde et leadership de compétence

Message  Artio's Wir le Mer 18 Mai - 9:25

Les anciennes communautés, réduites, étaient organisées sur base d’un modèle utilisant les compétences de chacun, afin que la société fonctionne en équilibre. Ce type d'équilibre est néanmoins menacé en permanence par les jeux de l'ego. Ces tendances égotiques ont conduit naturellement à l'exercice du pouvoir sur autrui, basé sur la privation, et ont construit peu à peu le type de société que l'on connaît actuellement, avec ses avantages et ses inconvénients. Ce jeu d'apprenti sorcier et ces tâtonnements dans l'aménagement du « vivre ensemble » ont eu pour conséquence certains progrès dans la qualité de la condition humaine, mais aussi pas mal de reculs quant à la conscience de notre juste place au sein de l'ensemble de l'existence, avec des effets néfastes et déséquilibrants sur la conscience collective. Par conséquent, nous fonctionnons en parasites, tant pour l'ensemble de l'équilibre naturel que pour nous-mêmes. Le druidisme propose une réflexion existentielle à propos de notre place dans cet ensemble et des interactions que nous mettons en oeuvre les uns vis à vis des autres. Nous pensons qu'il n'est pas nécessaire de « s'approprier » ni de « contrôler » pour « garantir », mais que nous avons chacun un rôle à jouer, en équilibre avec autrui, tout en tenant compte des marges de responsabilité et de droit qui nous sont accordées en fonction de nos compétences, et dont nous devons avoir une juste conscience. Sans oublier que chaque acte posé au sein de la société implique plus de responsabilités que de droit, et non l'inverse. Cette question de la responsabilité individuelle et collective est  centrale dans toute tentative de régulation et d'harmonisation d'un groupe humain.
L'équilibre ainsi visé exige le don de soi, dans la confiance, la conscience et le respect, lesquels permettent l'exercice de la responsabilité. C'est le premier essai de certaines sociétés anciennes qui, sur base de cooptation, accordait pour un temps et un espace déterminé une multiplicité de devoirs et de décisions, nourrissant les uns et les autres dans un échange plus harmonieux. C'est la base de la vraie démocratie, la démocratie directe, qui met en application le leadership de compétences, et dont le peuple lui-même est la base de la régulation. Le fonctionnement de nos « microsociétés » druidiques se doit d'être un exemple à cet égard.


Dernière édition par Artio's Wir le Ven 24 Mar - 13:44, édité 1 fois
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Amour de la nature

Message  Artio's Wir le Mar 24 Mai - 21:59

La part que l'on pourrait appeler « païenne » de notre esprit a toujours été inspirée par le merveilleux génie créateur de la Vie, par la diversité foisonnante de la Nature. L'homme a ainsi pris exemple sur ce qu'il avait sous les yeux pour tenter d'en réaliser des reproductions, plus ou moins fidèles, plus ou moins réussies ; le danger existe que nous finissions par confondre ces abstractions avec les réalités naturelles, et par ne plus considérer que le reflet des choses. Ou que nous arrêtions notre esprit sur quelques « vérités » uniques construites de toutes pièces. Or, c'est le caractère multiple et diversifié de la nature qui a donné naissance à une pensée et à une conception du monde « multiples », qui sont certainement à la base des croyances théologiques plurielles. Cette forme de spiritualité protège notre esprit de la tendance à s'attacher à des formes de pensées unidirectionnelles, à une vision simpliste ou dualiste du monde, mais permet de mettre en œuvre la pensée circulaire, qui seule permet d'élargir sa conception du monde et de la Vie, et ainsi à être capable d'une ample ouverture d'esprit. Cette ouverture non sclérosée crée des ponts vers les réalités abstraites ou non visibles (pour l'instant) à nos yeux. Et comme ces ponts ne sont jamais figés, l'esprit humain est ainsi capable de percevoir et d'atteindre d'autres niveaux de réalité que la nature suggère et inspire.
Nous pouvons alors comprendre et harmoniser notre nature profonde avec celle qui se dévoile à nos yeux et notre esprit, et ainsi appréhender de façon intrinsèque ce que nous appelons « mystères » et « lois » naturels. Les relations que nous établissons ainsi entre les divers niveaux de réalité sont solides et profondément enracinées.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Reliance, osmose, harmonie

Message  Artio's Wir le Dim 10 Juil - 16:19

Plus nous tentons de relier l’Existence avec notre existence, plus nous augmentons la syntonie entre les deux, en projetant cette sensation-énergie et la rayonnant autour de nous. Nous restaurons ainsi ce qui a été "coupé" entre le profane et le sacré. L'acceptation courante du mot religion nous empêche de comprendre que l'acte sacré "relie" justement notre existence avec l'Existence. L'acte sacré est rituel, et le rituel est quotidien. Si nous vivons comme nous considérons le sacré, nous dissolvons la barrière mentale qui sépare les deux. C'est le sens premier de "religare", relier.
Mais cette "culpa"-coupe, n'est pas une notion qui se situe uniquement dans un contexte profane-sacré.
Nous sectorisons beaucoup de choses et nous faisons abstraction de beaucoup de choses, à contrario.
Faut-il faire un choix (coupable) entre identifier ces secteurs, et ne pas le faire ?
Dans nos recherches et nos tentatives, nous cherchons avant tout à retrouver cette « résonnance » entre les êtres et les plans d’existence. Notre démarche est autant dans la notion de permanence que celle d'impermanence, autant dans le détail que dans l'holistique, car le divin est partout et en chaque chose.
Le druidisme offre les deux voies de reliance et d'osmoses, celle de la compréhension, et celle de la connaissance de toutes choses. Notre défit est d'harmoniser les contraires, de parcourir l'arbre de Vie pour, comme lui et avec lui, nous déployer. Harmoniser est être avec.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

La recherche

Message  Artio's Wir le Lun 18 Juil - 10:39

La tentative de recherche est l’affaire d’esprits courageux, insatiables et désireux de restaurer la résonnance entre tradition et réalisme. Cette recherche est parfois l’affaire de raisonnance du savoir, parfois de restauration des faire, parfois d'un réseau de capacités, parfois de restitution d’être. Plus le fossé est grand, plus la tâche est grande. C’est un des défis du sacerdoce : cette quête infinie de l’âme.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Le partage

Message  Artio's Wir le Lun 18 Juil - 10:45

Les fruits de ces travaux pourriront, s’ils sont gardés jalousement. Au contraire, s'ils sont offerts, ils serviront à nourrir et ainsi produire d’autres fruits. C’est un autre aspect du sacerdoce, le don de son fruit, pour que prime la vie.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

La spiritualité et les croyances

Message  Artio's Wir le Lun 26 Déc - 11:50

Les croyances fragmentent la vérité. Pourquoi ? Parce qu’elles naissent d’un système de valeurs collectives quand les croyances sont collectives, individuelles quand la croyance est individuelle. Une croyance est une chose volatile.

Ce sont les croyances qui motivent les individus. Si ces croyances sont sages, les effets seront bénéfiques. Si elles sont irréelles, elles seront destructrices. C’est le dogme, qui tend à structurer ce qui ne peut l’être.

Le druidisme essaie de se libérer de toute forme de dogme, souvent sans succès. Le prêtre utilise le dogme pour structurer son culte, et c’est ce qui le limite. Le druidisme utilise une forme de prêtrise (exercice d’un culte) libre et sensée, non limitative. La limitation nait de l’exercice du pouvoir, qui tend à asseoir le culte au plus grand nombre, pour assurer son succès. Le pouvoir stupide détruit la vie.

Les définitions des forces naturelles ne sont pas à l’origine de la mauvaise religion. C’est plutôt la tendance des hommes à s’en servir comme des étendards, qui les a poussés à croire qu’ils pouvaient se sentir « au-dessus » de leurs semblables, grâce à une exonération divine. C’est très irrespectueux.

Si on accorde à chaque « être, force, chose » une place coopérative de l’existence, nos relations avec l'infinie diversité de la Vie, sera collégiale, égalitaire, circulaire et primordiale. C’est la société « idéale ».

Pour un " étudiant ", il est plus sage de chercher à appréhender dans le langage poétique et symbolique ce que l’homme tente de représenter artistiquement, approximativement … que de vouloir à tout prix fixer définitivement les principes de manière simpliste. Mais les principes ne sont pas simples.

Ce n’est pas facile ! Ce n’est pas à la portée de tout le monde ! Pour beaucoup, vivre simplement, assisté de conseils est la meilleure solution. Eprouvons-nous cette même difficulté à saisir les choses ? Si ‘est le cas, essayons du moins simplement d’apprendre ce qui est bon pour soi, plutôt que de tenter de déverser des eaux impures dans l’esprit d’autrui, acte illusoire et détourné, n’ayant pour but que de se tromper soi-même.

C’est le but d’une communauté de « sens » et de la graduation initiatique. Car certaines choses sont à déposer entre les mains de ceux qui rencontrent ces réalités. Plutôt que de dire « graduel », nous devrions dire « dimensionnel ». En effet, un agriculteur sait l’outil et sa maitrise, mais il ne peut parler de métallurgie que dans l’exercice de sa forge. Dès lors, il peut cocréer, peu importe sa convenue appartenance sociale, s’il a produit la démarche initiatique de ce domaine. Et les domaines sont infinis.

Il peut apparaître satisfaisant de se nourrir à la source de vie, et la source est de plusieurs tailles. Mais la Vie se meut par nos dons. Don contre Don, inter existence.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

La joie, le plaisir et l’épanouissement

Message  Artio's Wir le Sam 31 Déc - 15:11

Chacun attend de vivre cela, parfois le souhaite vivement, mais rarement agit en cela. Car c’est dans la créativité que la joie, le plaisir et l’épanouissement se retrouvent. Ce sont des essences permettant l’alchimie de l’être. Ce sont des partenaires essentiels de la cocréation, car la Vie, même sous ses aspects les plus cruels, aspire à la joie de l’Aimer.

La thésaurisation du plaisir, sans la satisfaction de l’accomplissement, sans la coopération, amène à des illusions éphémères. Elle crée un vide abyssal d’insatiabilité. Souvent, la joie et l’épanouissement sont suffisants, à travers les choses simples et dans la mouvance naturelle des choses.

Si un acte est exsangue de ces teneurs, la manière est plus en cause que l’acte, en termes de fluidité. En tout cas, il vaut mieux réfléchir avant d’agir, ou se permettre de prendre le recul suffisant. En matière de dynamique de groupe, il n’est pas sain d’emprunter des chemins escarpés.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

La vérité et la sincérité

Message  Artio's Wir le Lun 2 Jan - 11:08

L’étude du druidisme nous apprend que le vrai est forcément relié à la force de vie, aux hommes ainsi qu’à l’exercice du sacerdoce.

En effet, notre principale préoccupation est de distinguer ce qui est de ce qui ne l’est pas. Souvent, c’est l’esprit humain qui génère l’artifice, superposant ainsi un leurre à la nature manifeste.

Pour l’humain, la plus grande qualité permettant d’aborder la Vie avec des yeux neufs est ce qu’on appelle, par comparaison, le regard de l’enfant intérieur. Ce regard pur et non puéril augmente la capacité de savoir.

Autrement dit, par résonnance avec le vrai, nous privilégions la sincérité et l’authenticité, en bannissant toute forme d’artifice référentiel. Nous augmentons notre « brut » (mot signifiant l’ardeur, elle-même signifiant terre ou force nue).

Ce véritable fil rouge du « vrai » (par conséquent de l’attitude vraie) est à la base même du mot « druide », et ne saurait que servir de lien entre l’humain et la Vie.

Il n’y a pas de vérité unique, mais divers talents comme le discernement dont les hommes, confrontés à leur environnement, disposent. Cela les rend heureux de discerner le vrai du faux parce qu’ils pourront à nouveau redevenir une composante de leur propre univers.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: NOS VALEURS

Message  Artio's Wir le Lun 30 Jan - 13:32

avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum