Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Balade 2017
Dim 11 Juin - 22:36 par Artio's Wir

» Qu’est l’art ?
Dim 23 Avr - 8:48 par Artio's Wir

» Le paganisme comme chemin d’évolution
Sam 18 Mar - 10:33 par Artio's Wir

» NOS VALEURS
Lun 30 Jan - 13:32 par Artio's Wir

» Balade 2016
Ven 17 Juin - 12:59 par Eluetia

» La sève de bouleau
Sam 14 Mar - 10:19 par Artio's Wir

Juillet 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Qu’est l’art ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu’est l’art ?

Message  Artio's Wir le Dim 23 Avr - 8:48

C’est la question que chaque novice devrait se poser avant de choisir sa voie sacerdotale. Je commencerai par citer ma soeur Damona : "La nature est une oeuvre d’art et en même temps elle est un artiste inégalable". Ensuite, il est important de comprendre ce que désignent la nature et l’artiste.

Artiste vient du grec, Artis, que nous traduirions en gaulois, de la terre, Art ou Ard.
L’homme a toujours cherché sa place dans la nature, en donnant l’écho de Vie à sa vie. C’est en exprimant de manière continue cette réalité immuable dans son quotidien et dans ses activités, qu’il développa un savoir-être adéquat avec cette force de création-créativité, à travers une esthétique et un langage qui lui est propre. L’homme se rendit très tôt compte que sa créativité dépendait d’une force "d’inspiration" ondoyante. Cette reliance prit rapidement un sens magico-religieux, dans le sens du latin religare/relier, et du celte magos/grand, cf. le latin magnus.

L’activité artistique codifiée eut plusieurs portées : magique (cf. la reliance du chamanisme), symbolique (cf. le métaphorisme, l’expression conceptuelle), éducative (cf. transmission comme dans une initiation) et pratique (quotidienne, pragmatique).

Toute l’humanité s’évertua à magnifier l’expression de la relation spirituelle, chaque culture utilisant ses propres développements. Les groupes humains plus spécialisés, confièrent cette tâche à des experts, dans leur domaine d’activité, développant tous une même capacité, celle de la maîtrise d’un art collectif (cf. le Chaman, Druide ou Mage, termes dérivés aujourd’hui de leur sens premier).

Cette capacité de transmission des principes de vie, au-delà de la technique, s’adresse aux émotions et à l’affect, et non la conscience. Elle bouleverse l’individu et lui permet de se re-présenter des réalités "absolues". Elle élargit ainsi son champ de perception.
Ce talent dépend de la capacité d’être, d’une connaissance, d’une sensibilité "poétique" effleurant l’intemporel, l’universel. Cette soif impérieuse d’absolu habite l’homme spirituel, le chercheur du monde de l’âme et des sens. Elle lui permet par son art de transcender les limites inhérentes à notre nature. Elle met en résonance ces champs de nature : humaine, terrestre, universelle.

D’une certaine manière, le druidisme, dans de nombreux terrains, utilise l’art, non pas pour la technicité, mais pour le développement de l’inspiration qui le meut. En fait, il n’est pas de terrain inexploré de l’art.
Certes, la technicité, l’artisanat sont utiles pour des raisons pragmatiques, mais ce qui nous fait avancer le plus, c’est ce "génie" qui nous permet de com-prendre autrement la valeur des choses. Par le biais des sens, nous donnons ainsi plus de sens à la Vie. C’est pourquoi le chemin d’évolution de l’apprenti, comme de l’artisan, après avoir compris le cadre où il évolue, passe par l’expérience de l’art, si varié soit-il, afin d’apprendre à le magnifier, et ainsi accéder à LA capacité créative. Serait-ce la sagesse ? Non, il n’est pas de sages ; il n’est que des cavaliers de sagesse.

Le Druide est lui aussi un artiste (dans le sens premier du terme) car il cultive ou maîtrise un art, un savoir, une technique dont on remarque en outre la créativité, l'originalité. Il peut, en tant qu’artiste, utiliser sa capacité créative pour se connecter avec ses semblables, et co-naître perpétuellement avec eux. C’est surtout par l’exercice "extatique" de la captation de l’énergie-inspiration et sa mise "en corps", sa mise en forme, qu’il alimente le flux créatif.

Aujourd’hui, l’homme est en perte de reliance. Les faux prophètes ont tendance à se magnifier eux-mêmes dans un art déconnecté, dans une approche stérile du vivant, qu’ils ignorent. Ils ont besoin de l’énergie collective pour nourrir leurs propres ressources, alors que le vivant circule gratuitement, chez qui comprend sa nature.
C’est par le discernement et l’avancée progressive et ajustée que l’apprenti peut espérer corriger l’orientation de ses compréhensions et de ses connaissances. Il se déconstruit et se reconstruit sans cesse, s’attache et se détache librement, car le plus grand danger pour l’homme est l’égarement par l’homme. Il apprendra à savoir ses con-fiançailles (confiances). Il apprendra à re-connaître la force d’inspiration de Mère-Nature, de Grand-Mère-Universelle et tous les Dieux manifestés.
avatar
Artio's Wir
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum